test

Déchets

Les plus grands efforts en terme de protection de l'environnement sont peut être à faire dans notre gestion des déchets. Que ce soit au niveau du recyclage, du suremballage ou du compostage, nous avons tous des progrès à faire pour notre planète.

Pourquoi ne pas donner un téléphone dont on ne se sert pas plutôt que de le jeter ?

Pourquoi ne pas faire l'effort de trier ces déchets ?

Pourquoi ne pas transformer nos matières biodégradables en compost pour le jardin ?

Comme le dit l'adage, "le meilleur déchet, c'est celui que l'on ne produit pas".

Aujourd'hui, j'achète des produits avec peu d'emballages Facile

Je peux :

  • Acheter les fruits et légumes en vrac à l'étal plutôt que pré-emballés,
  • Acheter charcuterie, viande, fromage, poisson à la coupe plutôt que pré-emballés,
  • Amener au marché sa boîte à œufs vide, et acheter les oeufs en vrac,
  • Choisir les produits emballés dans des formats familiaux

Quelques exemples qui aident à la diminution de la quantité de déchets ménagers :

  • Plutôt que 8 yaourts individuels, choisir le pot de 1 kg,
  • Acheter une bouteille de 2 litres plutôt que deux bouteilles d'un litre,
  • Acheter du gel douche ou shampoing en flacons de 500 ml ou plus,
  • Acheter une seule fois une salière et une poivrière durable que l'on remplit en achetant du sel et poivre dans des conditionnements recyclables (carton...),
  • Choisir une savonnette plutôt qu'un gel douche en flacon,
  • Utiliser du shampoing solide
  • Utiliser des sacs réutilisables plutôt que des sacs plastiques jetables
source : ekopedia

Aujourd'hui, j'évite au maximum les produits jetables Moyen

Les produits jetables symbolisent la société de consommation. On achète, on jette puis on rachète. Seulement il arrive un moment ou l'accumulation de déchets devient un problème pour l'environnement.

Les alternatives sont nombreuses :

  • Diminuer les doses des produits d'entretiens ou d'hygiènes qui sont souvent très concentrés,
  • Utiliser des mouchoirs en tissu lavables plutôt que des mouchoirs en papier,
  • Utiliser une éponge ou du tissu microfibre plutôt que du papier essuie-tout,
  • Eviter le papier aluminium et préférer des boîtes réutilisables,
  • Au travail, utiliser une tasse plutôt qu'un gobelet en plastique ou en papier pour le café,
  • Privilégier les objets de qualité qui ont une longue durée de vie.
source : ekopedia

Aujourd'hui, je limite ma consommation en piles Facile

Les piles contiennent des produits toxiques très dangereux pour la nature. Elles doivent être recyclées. Pour cela, il existe des point de collecte dans de nombreux magasins et entreprises.

Dans la mesure du possible, je diminue mes besoins en piles :

  • J'utilise des piles rechargeables,
  • J'achète une lampe torche à DEL, et sans pile (manivelle),
  • J'achète une montre sans pile (à remontage manuel ou solaire).
source : ekopedia

Aujourd'hui, je recycle mon verre Facile

Recycler le verre permet de réduire de 20% la pollution de l'air et de 50% la pollution de l'eau lié à celui ci.

Le verre non recyclé peut mettre un million d'années à se décomposer.

source : 50waystohelp

Aujourd'hui, j'achète des produits avec peu d'emballages Facile

Il existe de nombreux moyens pour lutter contre le suremballage :

  • Acheter les fruits et légumes en vrac à l'étal plutôt que pré-emballés,
  • Acheter charcuterie, viande, fromage, poisson à la coupe plutôt que pré-emballés,
  • Amener au marché sa boîte à oeufs vide, et acheter des oeufs en vrac,
  • Choisir les produits emballés dans des formats familiaux,
  • Choisir une savonnette plutôt qu'un gel douche en flacon,
  • Utiliser du shampoing solide,
  • Utiliser des sacs réutilisables plutôt que des sacs plastiques jetables.
source : ekopedia

Aujourd'hui, je compresse mes déchets Facile

Les emballages de type "tetra-pak", les bouteilles, les cartons, etc. peuvent être compressés ou pliés de manière à ce qu'ils prennent le moins de place possible.

Ainsi, il faudra moins de camions pour les évacuer.

source : ekopedia

Aujourd'hui, je refuse les publicités dans ma boîte aux lettres Facile

La quantité de papier utilisé pour ces publicités est énorme sur une année. En effet, la moyenne est en France de 40kg par an et par foyer, ce qui, multiplié par 25 million de foyers, représente 1 million de tonne de papier, soit 10% de la production annuelle française.

L'energie nécessaire à la fabrication de ce papier est de quelque 200 000 tep (tonnes equivalent pétrole), soit environ l'énergie transportée par 6 pétroliers, et ce, uniquement pour la fabrication du papier qu'il faut ensuite imprimer, transporter, distribuer puis ensuite collecter, trier et recycler.

L'Ademe propose des auto-collants "Stop-pub" à placer sur sa boîte aux lettres. Sinon, une simple étiquette indiquant "Pas de pub SVP" suffit.

Si vous souhaitez tout de même connaître les produits en promotion, il est possible de visualiser les prospectus sur les sites web des grandes surfaces ou sur des sites spécialisés.

source : ekopedia

Aujourd'hui, j'achète ma propre tasse de café/thé Facile

Au travail, si je commence tous les jours avec une tasse de café, j'utilise ma propre tasse plutôt que des verres en plastique ou en carton.

De plus, une tasse maintient ma boisson au chaud pendant plus longtemps.

source : 50waystohelp

Aujourd'hui, je recycle mes vieux téléphones Moyen

Un téléphone dure en moyenne 18 mois, ce qui signifie que 130 millions de téléphone sont mis à la retraite chaque année.

S'ils finissent dans les décharges, les téléphones et leurs batteries présentent des substances toxiques pour notre environnement.

Il existe de nombreux sites qui permettent de recycler les téléphones usagés. 

source : 50waystohelp

Aujourd'hui, je donne Facile

Avant de jeter quelque chose, je me demande si quelqu'un d'autre peut en avoir besoin.

Je peux aussi faire un don à un organisme, ou proposer l'objet sur un site dédié à ce genre de pratiques (ex. http://fr.freecycle.org/)

source : 50waystohelp

Aujourd'hui, je refuse les tickets de caisse Facile

Si vous ne vous servez pas de vos tickets de caisse, à quoi bon les garder ?

Tous ces papiers encombrent nos portefeuilles et gâchent des ressources précieuses.

Aujourd'hui, je refuse le papier qui emballe le pain Facile

Le papier ou le sac qui sert à emballer votre pain est en général jeté aussitôt que vous rentrez chez vous.

Une bonne astuce consiste à mettre le pain dans un torchon pour conserver un peu de sa fraicheur.

Aujourd'hui, je n'utilise pas de sacs plastiques pour faire mes courses Facile

A défaut de ne plus utiliser de sacs du tout, je préfère utiliser un sac réutilisable, un panier en osier ou bien un cabas.

120 millions de sacs échouent sur nos côtes chaque année, soit près de 4 sac à chaque seconde. Ces sacs sont souvent non biodégradables, polluent nos plages en plus d'être un danger pour les espèces animales qui pourraient les ingérer.

Aujourd'hui, je distribue des autocollants STOP PUB dans les boîtes aux lettres de mes voisins Facile

Vous le savez certainement, un foyer français reçoit en moyenne 40 kg de publicités papier chaque année. La réglementation des déchets évolue, la fiscalité aussi. Notre taxe déchet dépendra bientôt du poids de nos poubelles, cette initiative est amenée à se déployer à travers toute la France. Le traitement du papier coûte 150 euros par tonne, soit 6 euros par foyer du fait même de ces publicités.

source : Stop PUB

Aujourd'hui, je mets en boîte mes restes plutôt que de les emballer Facile

Plutôt que d'utiliser un rouleau d'aluminium ou de film alimentaire, je mets mes restes dans des tupperware.

Cela me fait économiser de l'argent, mais aussi, je protège la planète.